POURQUOI DOSER DE L’ALUMINIUM ?

Voilà typiquement un métal objet de nombreuses controverses. Par exemple sur sa présence dans les vaccins.

Si vous voulez avoir des informations sur sa toxicité potentielle dans les vaccins, lisez le Figaro et vous serez rassuré, lisez le Parisien et vous serez inquiet.

Alors, pourquoi tant de haine ? Vous serez déçu mais nous ne vous indiquerons pas de quel côté penche la balance. Ce n’est pas le rôle de ce site. Par contre, nous pouvons tout à fait comprendre le besoin d’informations sur ce métal. D’abord, lisez cet article de Wikipédia qui fait une synthèse sur l’aluminium. D’ailleurs, savez vous pourquoi le minerai qui contient de l’aluminium en grande quantité s’appelle la bauxite ? Tout simplement parce qu’il a été mis en évidence pour la première fois dans une mine à côté de Baux-de-provence.

Votre corps contient naturellement 50 mg d’aluminium, surtout dans les os, le foie et les poumons. En vieillissant, on retrouve ce métal en quantité plus importante dans les poumons et le cerveau. D’où la crainte de ceux qui pensent que ce métal présent dans les vaccins pourrait se retrouver dans les cerveau et être à l’origine de plusieurs maladies neurodégénératives, en particulier Alzheimer.

À l’état naturel, on retrouve de l’aluminium en petites quantités dans l’eau du robinet, dans l’eau des rivières en général, et également dans certains aliments et produits cosmétiques pour ne citer qu’eux.

L’aluminium est aussi un constituant important de l’argile. En conséquence, si vous ne lavez pas assez vos pommes de terre, on peut penser que beaucoup d’aluminium va se retrouver dans l’eau de cuisson et donc dans vos pommes de terre. Par ailleurs, on peut penser que la cuisson dans une casserole en aluminium peut générer une eau enrichie en aluminium.

Pour en avoir le cœur net, aller sur la boutique de ce site et commander une analyse de vos aliments, eau de cuisson, liquide, et envoyez nous votre échantillon. Nous vous enverrons le résultat ce qui vous permettra d’alimenter votre réflexion.

POURQUOI DOSER DE L’OR ?

Comment chercher de l’or ?

Tout d’abord repérer les rivières aurifères.

Elles sont connues en France, en particulier dans les départements du Gard et de l’Ariège. Mais tous ceux qui ont déjà fait des stages de prospections le savent : il faut déployer une grande énergie pour seulement quelques paillettes d’or.

Pour vous inspirer, vous pouvez regarder sur le site http://www.chercheurdor.net

 

Mais il existe une méthode bien plus performante, qui utilise des machines extrêmement sophistiquées utilisées dans les meilleures laboratoires pharmaceutiques.

Alors que des dosages classiques permettent de détecter des quantités d’or de l’ordre de 100 milligrammes par kilogramme, ce qui est peu dans l’absolu (un mg pour un kg, c’est un pour un million), c’est beaucoup pour de l’or, même si le dosage est peu précis.

Imaginez : en prenant un litre de liquide, on récupère 200 mg d’or. Au cours actuel de l’or, qui fluctue tous les jours, ces 200 mg valent … 7 euros !

Alors, nous direz-vous : la méthode traditionnelle est finalement la meilleure ? Si vous trouvez une paillette d’un gramme, cela vaut tout de même 35 € !

Vous avez donc le choix entre deux méthodes :

  • Chercher de l’or par méthode traditionnelle, par prospection de rivière dans l’espoir de trouver des paillettes ou des pépites. S’il s’agissait d’une bonne méthode, vous verriez des tas de gens tous les jours chercher dans ces rivières. C’est bien simple, au bord de ces rivières, vous avez plus de chance de trouver des stages de chercheurs d’or que de l’or !
  • Chercher de l’or par des méthodes bien plus performantes, en utilisant des machines ultra-modernes. Oui, nous savons, vous allez nous dire : quel est le prix de ces machines ? Au bas mot, quelques centaines de milliers d’euros. Autant dire qu’il faut une belle quantité d’or pour acheter une machine qui permet de trouver de l’or !

Aujourd’hui, nous avons la possibilité de faire ces dosages avec ces machines pour un prix défiant toute concurrence.

Dans la boutique, vous pouvez acheter un dosage d’or sans avoir besoin d’acheter cette machine. Et vous aurez la précision extrême de cette machine.

Et là, plus besoin de rechercher de l’or dans des rivières. Il vous suffira de prospecter sur des terrains dans la nature et de faire des prélèvements de liquide. Ensuite, vous achetez une prestation de service sur le site frenchnewtech, à la rubrique service dosage de l’or et vous envoyez votre échantillon. Quelques jours plus tard, vous recevrez un rapport qui vous indiquera précisément la quantité d’or qui se trouve dans votre échantillon.

Quelle est la suite ? Nous vous laissons la deviner. Si vous trouverez des traces d’or dans un ruisseau, peut-être cela veut-il dire qu’un filon d’or n’est pas très loin …

CLARIFICATEUR AUTOMATIQUE

Nous allons évoquer avec vous un problème que les spécialistes des chaudières connaissent très bien, mais que les utilisateurs que nous sommes ignorent pour l’essentiel : la présence de boues.

Ces boues, constituées de particules solides et de fer dissous, apparaissent au fur et à mesure de l’utilisation des chaudières. Elles sont générées de différentes façons :

 

  • Corrosion : Le système de chauffage comprend de nombreuses pièces métalliques qui, en présence d’une eau chaude et d’oxygène, est sujet à de la corrosion et donne des oxydes ferreux qui précipitent.
  • Tartre : Le calcaire presque toujours présent dans l’eau, à moins d’utiliser de l’eau déminéralisée, se dépose dans les canalisations et les radiateurs, réduisant de facto le volume total de l’installation de chauffage. Pour s’en convaincre, il suffit de visiter les aqueducs romains dont le Pont du Gard est un magnifique exemple : ces structures destinées à l’adduction d’eau présentent la plupart du temps un rétrécissement du canal conduisant l’eau dû à des dépôts de calcaire. Certains pensent que ces aqueducs étaient de moins en moins performants à cause de ce rétrécissement. De là à penser qu’il peut s’agir d’une des causes du déclin de l’Empire romain…
  • Microbiologie : Dès qu’il y a de l’eau, il y a des micro-organismes. C’est pour cela que des chercheurs aimeraient creuser sous la croûte de glace de Europe, satellite de Jupiter, ou Encélade, satellite de Saturne, pour aller explorer l’océan liquide présent sous la surface. Et c’est le cas également pour les installations de chauffage, surtout à basse température. Ces micro-organismes peuvent créer des bouchons qui obstruent les canalisations, ou des corrosions : l’industrie pétrolière dépensent des sommes énormes pour faire circuler des produits anti bactériens dans les pipelines. Des bactéries sont capables de créer des trous dans du métal de plusieurs centimètres d’épaisseur !

 

Quelles sont les conséquences de ces boues ?

 

  • Radiateurs bouchées, donc ne produisant presque plus de chauffage
  • Usure de l’installation de chauffage
  • Baisse de l’efficacité de chauffage, donc du rendement

 

Comment désembouer ?

 

Le désembouage est simple sur le principe : Il consiste à envoyer dans le circuit de chauffage un produit désembouant qui va décoller les boues présentes dans le circuit, puis de rincer plusieurs fois l’ensemble. On peut également utiliser des machines qui vont envoyer de l’eau sous pression dans le circuit. Ensuite, on peut éventuellement mettre un produit anti-corrosion qui va ralentir le processus de corrosion.

 

Doit-on faire systématiquement un désembouage ?

 

L’ensemble de ces boues n’apparaît pas instantanément. On considère qu’il faut le faire tous les 10 ans. Si votre installation a plus de 10 ans, il est sans doute nécessaire de le faire. Une astuce consiste à faire une petite purge de l’eau présente dans votre installation : si l’eau ressort trouble et grise ou noire, il faut faire un traitement. Attention, une eau quasi transparente ne veut pas dire qu’il n’y a pas de boues : celles-ci sont peut-être déposées sur la surface interne des canalisations et radiateurs. D’ailleurs, quand on traite avec un produit désembouant, l’eau traitée est souvent plus trouble dans un premier temps. Une autre astuce : votre radiateur est chaud en haut et tiède en bas.

Nous aimerions vous faire part d’une histoire vécue. En montagne, où les conditions sont plus rudes, en particulier les températures, le chauffage est très important. Nous avons assisté aux conséquences d’un dégât des eaux spectaculaire. Dans un petit immeuble situé à 1600 mètres d’altitude, un appartement a fait l’objet d’un dégât des eaux. Une fois sur place, nous avons constaté que cet appartement est en extrémité du circuit de chauffage, donc le plus loin de la chaudière. Le propriétaire nous a informé que son appartement était très mal chauffé (un maximum de 15°C après 48 h de chauffage) alors que la chaudière centrale fonctionnait normalement. Fait encore plus surprenant, le radiateur de la pièce principale, un objet très lourd en fonte, était cassé, du jamais vu du plombier de service qui n’en était pas à son premier dégât des eaux. Le propriétaire nous a dit que ses radiateurs n’étaient presque pas chaud. En considérant les traces d’eaux boueuses dans l’appartement, et le grand froid qui régnait à l’extérieur, on peut affirmer sans peur de se tromper que l’eau du circuit de chauffage arrivait à une température assez basse par rapport à la chaudière centrale et que l’eau du radiateur avait gelé, faisant éclater le radiateur.

 

Pourquoi désembouer ?

 

  • Pour protéger votre installation de chauffage de la corrosion, et donc augmenter sa longévité
  • Pour améliorer le chauffage
  • Pour améliorer le rendement du chauffage (le meilleur chauffage pour un coût minimal)

 

Comment effectuer un désembouage ?

 

Il faut s’adresser aux professionnels du traitement de l’eau et/ou aux plombiers qui ont l’habitude de ce type de prestations. Demander un devis au préalable.

 

Quelles innovations dans ce domaine ?

 

Nous avons trouvé une société qui a repensé sa façon de gérer cette problématique. Elle a inventé une machine qui s’appelle un clarificateur automatique. Cette machine se branche sur le circuit de chauffage. Elle possède des filtres qui fonctionnent jusqu’à 7 bars. Un programmateur électronique contrôle les cycles de lavage. Cette machine est la seule dans son domaine et nous avons eu l’opportunité de voir son fonctionnement. Tous ceux qui l’ont utilisée en sont satisfait et disent combien cette machine leur facilite ces opérations de désembouage. Nous avons tout de suite pensé que cette machine représente une véritable avancée compétitive. Elle est amortissable en très peu de temps. Imaginez une prestation effectuée en une demi-journée et facturée de 300 à 500 euros HT. La machine vaut un peu plus de 5 000 euros HT, soit un amortissement en une vingtaine de jours. Une machine habituellement s’amortit en 5 ans (voir règles comptables classiques), les ordinateurs en 3 ans. Les investisseurs éclairés s’estiment satisfaits quand un amortissement s’effectue en 2 ans. Ici, avec ce clarificateur, on amortit en 20 jours : du jamais vu ! Et regardez le résultat :

 

Eau de circuit de chauffage chargé en boue

 

Eau de circuit de chauffage après clarification

 

A QUI EST DESTINE CE CLARIFICATEUR ?

 

  • Sociétés de traitement des eaux
  • Plombiers
  • Chauffagistes
  • Hôpitaux, cliniques
  • Syndic de co-propriétés

 

RESEAUX SOCIAUX

 

Pour suivre l’actualité des clarificateurs automatiques avec des hashtags :

#desembouage existe, et concerne les appareils de désembouage et le clarificateur automatique

#desembouer existe également

#clarificateur existe, mais n’a pas de rapport avec le sujet qui nous intéresse

#clarificateurautomatique n’existait pas, mais nous l’avons créé pour cette machine

 

 

C’est pour cela que nous vous proposons sur ce site cette nouvelle machine, fruit des recherches effectuées par des français et fabriquée en France, en exclusivité. Pour acheter cette machine : cliquez ici.

 

Si vous avez des questions, vous pouvez également nous contacter sur le site : cliquez ici.

 

Si vous souhaitez une formation pour utiliser cette machine, contactez-nous : cliquez ici.